M-C et la vraie vie

Vers la vraie vie

 

Le 13 avril 2005, à 14 h 30 se terminait donc ma plus belle histoire d'amour. Mon mari, âgé de 56 ans décédait sur la table d'opération d'un arrêt du cœur !!!

Cet homme était tout pour moi, mon ami, mon frère, mon amant et même mon enfant. Désespérée, comme toutes les personnes à qui ce genre de cauchemar arrive, je suis passée par toutes les étapes du deuil. choc, Anéantissement, révolte, colère, marchandage, tristesse, résignation, peu à peu, je me suis enfoncée dans un marasme noir.

Au début, je ne souffrais pas trop, peut-être était-ce du au fait que je ne réalisais pas mais peu à peu, il a commencé à me manquer et mon cœur s'est brisé de constater que c'était vraiment fini. J'ai entamé alors une phase de dépression, pourtant je refusais les médicaments que voulait me prescrire mon médecin.

Les jours ont passé et le vide s'est installé peu à peu dans ma vie, creusant un énorme trou dans mon coeur. Heureusement, un évènement important m'a aidé à tenir et à continuer ma route sans lui...Le lendemain de son décès, ma meilleure amie m'a appelée. Elle avait quitté mon village et disparu pour des raisons qui lui étaient personnelles depuis un an...

Sa maman ayant lu l'avis d'obsèques dans le journal et l'avait aussitôt prévenu du départ d'Alain. Jacqueline qui est une grande médium et qui savait l'amour que je portais à mon mari a compris que j'allais avoir besoin d'elle et a repris contact avec moi.

Nous nous sommes retrouvées à la morgue, elle m'a demandée si je pouvais la laisser seule avec lui. je pense qu'à ce moment, elle n'a pas voulu me demander si j'avais ou non conservé les mêmes croyances que du temps ou elle me côtoyait. Elle m'a quittée m'assurant que nous nous reverrions et qu'elle ferait tout pour avoir Alain en médiumnité.

138

 

Deux mois après son départ, en juin, j'étais chez ma tante dans l'ile d'Oléron. Elle avait tenu à m'y emmener pour me changer les idées. J'avais la tâche d'aller faire les courses et j'aimais les faire, ça me permettait de me retrouver un peu seule.

Il y avait beaucoup de monde à la maison et beaucoup de bruit. J'avais besoin d'un peu de silence et le fait de sortir me permettait de m'évader un peu. J'étais donc en route pour le marché quand mon portable à sonné. C'était Jacqueline qui me racontait qu'elle venait d'avoir un message d'Alain. J'étais folle de joie...

Ce message entamait une longue et merveilleuse aventure qui se prolonge encore aujourd'hui, pour moi mais aussi pour Jacqueline, car à la suite de cet évènement familial douloureux, elle avait mis sa médiumnité de côté depuis 10 ans...

Ma quête vers une vie pleine de lumière s'amorçait !!!

z_20081014185721.jpg

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×