L'écriture automatique

Textes inspirés

 

Message spontané, sans aucune question posée, donné par Alain (le mari à Marie-Christine) le jour de leur premier anniversaire de mariage, après son décès... Vous pouvez lire en gras, le message d'Alain. C'est Jacqueline Gindre qui prend le message par écriture automatique.

 

Ashampoo snap 2014 05 27 16h45m22s 001

 

Photo de la rose offerte par Alain, Olivier n’ayant pas trouvé d’iris blanc.

Je viens donner un petit message à Marie-Christine pour lui offrir une belle fleur pour notre anniversaire de mariage que je n’ai pas oublié. Il m’est difficile de le faire moi-même mais je voudrais demander à Olivier de le faire pour moi ce soir.

Peux-tu t’en charger Jacqueline ?

J’aimerais que Olivier achète une seule fleur, un iris blanc, s’il le peut ou une rose blanche. Je sais que le rouge est la forme, ou plutôt la couleur de la passion terrestre, mais ici le blanc est plus adapté à la pureté du sentiment de l’esprit, le blanc est l’accomplissement de la couleur.

Je tiens à te renouveler mon amour en ce temps si précieux pour toi et, par là même, pour tous nos enfants.

Dis à Olivier que je ne l’ai pas oublié. Si je ne lui ai pas transmis de message c’est seulement parce qu’il va bien. Si je l’ai choisi aujourd’hui pour être mon messager, c’est pour lui faire savoir que je suis auprès de lui.

A plus tard. Je serai auprès de vous ce soir. Alain.

 

(Jacqueline se demande comment elle va pouvoir trouver le numéro de téléphone d'Olivier, le fils à Marie-Christine, pour l'avertir sans éveiller les soupçons de sa maman.)

Je vais essayer de trouver le moyen de contacter Olivier ? Mais les iris sont en juin… J’attends que quelqu’un me donne le numéro de téléphone d’Olivier !!!

J’ai recherché la signification de l’iris :

«dans la mythologie gréco-romaine, Iris était la messagère des dieux et portait les messages. Pour la récompenser, elle fut changée en arc-en-ciel, symbole du lien entre le ciel et la terre».

Marie-Christine, tu peux remarquer qu’Alain nomme Olivier mon messager et que l’arc-en-ciel est la réunion de toutes les couleurs, donc l’accomplissement de la couleur.

Marie-Christine a demandé à Anne Marie Lizano d'appeler Alain pour lui poser des questions qui l'interpellent. Quand elles a des soucis ou des questions a poser sur l'au-delà, elle demande à Anne-Marie ou à Jacqueline et en général, les réponses sont très intéressantes et pleine d'amour...

 

 

 

Bonjour je demande Alain pour sa femme, merci. Rien aujourd’hui ?

Bonjour mon amie, laisse le temps à nos ondes de s’accorder. Je me réjouis de parler encore une fois à Marie.

Merci Alain, je vais poser des questions.

1°) Je t'ai demandé la dernière fois ce que ressentait une âme dans le cas d'un avortement mais je n'ai pas précisé que c'était dans le cas d'un avortement décidé par les parents. L'âme vient dans le corps d'un enfant qui n'est pas attendu, pas accepté, pas aimé, l'âme en ressent elle du chagrin, ou repart-elle sans trop s'en préoccuper, en se disant, ce n'est pas grave ce sera pour une autre fois ? Ou bien cet avortement décidé était-il prévu ?

Beaucoup de personnes se figurent que la réalité de la vie n’est qu’un grand hasard. Il n’en est rien ma chérie, pour reprendre le cas que tu nommes, il en va tout autant que pour la question précédente. Bien des âmes renoncent, alors soit le demi-tour est fait volontairement, soit une pensée inspirée à la mère mettra fin au processus. Parce que quelques fois il n’y a aucune volonté à enfanter, cela provient d’une erreur de parcours, des contretemps. Si rien n’est hasard et en prenant en compte que seules les grandes lignes sont tracées, il peut y avoir dérapage. Cette utilité est grande quand même, quelqu’un apprendra quelque chose. Ce n’est pas important.

2°) Que se passe-t-il pour un suicidé ? Que va-t-il se passer ? L'âme va-t-elle continuer son chemin ou bien va-t-elle devoir réellement effectuer au cours d'une vie suivante le temps qu'elle a perdu, le bout de vie qu'elle n'a pas terminée ?

Ça dépend comment est programmé ce départ volontaire. Certains abrègent un parcours et devront reprendre au point de rupture. D’autres rentrent à la maison, c’est tout, ils auront mieux à faire ici ou ils sont partis pour une épreuve de famille, un apprentissage de la foi, de la spiritualité à travers ce départ. L’apprentissage des restants ne se fait pas toujours il en est ainsi, il n’y a pas de temps perdu quand même.

3°) Peux-tu me décrire ton endroit de vie ? Tu m'as dit une fois que tu devais trop te rapprocher de la terre pour faire certaines choses et pourtant tu m'as dit aussi que tu vivais près de moi, que tu me regardais vivre, comment peux-tu ne pas trop te rapprocher de la terre tout en étant près de moi, je ne comprends pas !!!

Mes missions sont une chose, toi c’est autre chose. Je n’ai pas besoin d’user de l’énergie pour venir te voir puisque nous sommes Amour et vibratoirement unis. Pour d’autres choses c’est différent, le travail demande plus de concentration, c’est plus lourd et le fait de me rapprocher de la terre fatigue mon énergie subtile. Ce n’est rien on est bien vite rechargé ici. Mon endroit de vie est à la fois simple et audacieux dans sa conception. Respirer les couleurs, flotter dans un bain nuageux et limpide à la fois comme une douce brume. Il y a des salles de travail, des salles de repos, des salles de jeu. A la fois je peux passer mes repos au camping si je veux. Mon ami Maurice est là. Tu vois rien n’est figé, tout bouge.

4°) Quand une personne est déclarée comme étant cliniquement morte, (c'est à dire qu'elle est réellement partie et qu'elle est réanimée ensuite par les médecins) une proposition lui est-elle faite de votre part pour savoir si elle désire continuer sur terre ou rester dans l'au-delà et dans le cas où celle-ci décide de rester, est-ce considéré comme un suicide ?

Deux solutions encore car le libre-arbitre est présent. Sois nous intimons l’ordre de revenir car il ne peut en être autrement, soit nous lui disons qu’elle a la possibilité de venir mais sans retour. Sauf que la question pourrait paraître inutile vu que tout le monde voudrait rester. Alors nous lui montrons sa vie, ses enfants, sa famille ou son travail, ce qui arrivera dans le futur. En fait nous lui montrons ce qui peut lui manquer et à qui elle va manquer. Non, en aucun cas ce sera un suicide.  Voila ma chérie, j’ai bien répondu ? (rire)

Voilà, merci à ton guide et au mien d'avoir donnés leur accord pour que ce dialogue ait lieu, merci à Anne-Marie, mon amie, d'avoir accepté ce merveilleux rôle d'intermédiaire et merci pour tes réponses, merci pour le temps que tu passes près de moi, merci pour l'amour que tu me donnes et merci pour tous les pardons que tu m'as accordés au cours de notre vie commune. Vie commune qui n'a été qu'une suite de moments merveilleux que j'espère revivre avec toi dans une prochaine vie. Oui, je sais, je ne le voulais pas mais n'y a-t-il pas que les imbéciles qui ne changent pas d'avis et de plus n'est-ce pas le seul endroit où je peux profiter de tes bras et de tes caresses ?

Je t’aime de tout mon cœur et je suis là, je te le prouve assez. Avance maintenant, tu sais comme moi qu’un jour je passerais par l’étape de moins de contacts bien que ma vibration soit toujours là. Arranges-toi bien de ta vie, elle vaut le coup, crois-moi.

Je t’aime mille fois. Alain

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site